Le hamster fou

Le hamster fou

C’est devenu comme une routine malsaine, à cinq heures, chaque matin, je me réveille. Même la fin de semaine, je dois lutter pour ne pas sortir du lit. Alors tant pis, je m’assois devant mon écran et je laisse libre cours à ce hamster fou.

Je ne sais pas si c’est cette période de transition vers mon année d’écriture ou si c’est cette grande enthousiaste de mettre sur l’écran tous ces mots qui se bousculent dans ma tête.  J’ai l’impression que les personnages de mon roman deviennent vivants et tentent de s’exprimer sans gêne, le jour comme la nuit, ils sont des chevaux fous lâchés dans la plaine.

J’avais déjà entendu ce genre de commentaire d’écrivains « mon personnage en a décidé ainsi », je n’y croyais pas trop, j’appréhendais beaucoup plus la page blanche. Il y a aussi ce phénomène de personnages secondaires qui exigent le projecteur, et à qui je dois calmer l’égo pour laisser un peu de place à mon personnage principal.

C’est quand même étrange le processus d’écriture…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s