L’autre versant de la montagne

L’autre versant de la montagne

J’ai passé toute l’année à appréhender cette journée, comme si cette nouvelle dizaine sur mon gâteau d’anniversaire serait plus lourde que les quatre qui l’avaient précédée. Je l’ai enrobée d’une longue réflexion sur ma vie qui a abouti en un bilan en deux colonnes.  C’est quand même long 50 ans, j’en ai fait des choses, mais j’ai encore tellement de choses à vivre. J’avais besoin de temps et peu importe les conséquences je m’offre ce temps. Ce projet d’écriture devient vital. Cette fin de semaine, j’ai marqué le coup entouré des miens. J’ai reçu la dose d’amour nécessaire et le courage pour remplir les pages de mon livre, celui dont je rêve depuis si longtemps.

Je vous disais dans mon dernier billet que l’histoire commençait en 1898, lorsque les frères Clarke arrivaient sur la Côte-Nord en goélette et bien laissez-moi vous raconter une anecdote. J’ai reçu en cadeau, le livre écrit par mon beau-frère, Mario Bergeron (2 frères au Klondike…), on ne se connaît pas encore beaucoup mais nous avons en commun d’être tombés en amour avec le frère et la sœur Douville, et bien son histoire débute en 1898, avec son ancêtre Pierre Guévin qui a tenté la ruée vers l’or au Klondike.  Parions que les frères Clarke croiseront d’une façon ou d’une autre le fameux Pierre.

1 Comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s