2018 a commencé sur les chapeaux de roues, une petite grippe s’est invitée moins de 12 heures avant le retour au travail.  Une heure avant j’avais à peine un petit mal de gorge et puis hop! me voilà qui tremble comme une feuille, mon corps envahi par la fièvre.

Aujourd’hui 11 janvier, je me retrouve avec aucune ligne sur ce blogue.  Pourtant j’étais sincère dans cette résolution: une ligne par jour.  Est-ce que cela vous est aussi arrivé? Avez-vous déjà failli à vos résolutions? Soyez indulgent. On dit qu’il faut 21 jours pour acquérir une nouvelle habitude, ce à quoi j’ajouterais que le mois de janvier mérite les hauts et les bas des débuts. Rien n’est perdu si vous n’avez pas encore mise en place vos résolutions, vous avez tout le mois de janvier pour vous y mettre.

Alors en ce 11 ième jour de l’année 2018, je vous écrie, courage il vous reste presque 3 semaines pour mettre de l’avant vos résolutions.

 * * *

Cette année mon chéri et moi avions décidé d’offrir à nos bébés respectifs quelques jours à New York en guise de cadeau de Noël. Il est donc d’abord partie 3 jours avec ses gars pour un séjour sportif: hockey et basketball.  Nous nous sommes croisés à la maison au moment où je repartais avec ma fille pour un séjour de 3 jours plus culturel: musées et exposition.

New York était particulièrement froid en ce début d’année. Les activités intérieures étaient plus appréciées. Il y a les classiques Metropolitain Museum of Art et le American Museum of Natural History, que l’on visite et revisite sans se lasser et les expositions nouvelles comme cette fois-ci, celle de la populaire série anglaise Downton Abby.

Pendant plusieurs années, j’ai été une abonnée de New-York, j’ai parfois multiplié  les visites jusqu’à 3 dans la même année. De Montréal c’est facilement accessible, moins de 7 heures en auto en plus d’être facilement atteignable en autobus avec plusieurs départs par jour de la gare du centre-ville de Montréal. C’est une ville énergisante, aussi lumineuse le jour que le soir, lorsque l’on se rend dans Time Square, le carré qui fera battre votre cœur.

Il y a une quantité incroyable d’activités culturelles pour toutes les bourses: musical, musée, exposition, comédie club, théâtre, opéra, galerie d’art, entre autres.

Mais au-delà des endroits les plus fréquentés par les touristes, ce que je préfère c’est l’originalité des quartiers, parce que même si plusieurs millions de personnes habitent cette ville, chaque quartier est comme une petite ville en soit où l’on se sent bien.

Des petits restaurants italiens charmants dans le Upper West Side, des galeries d’art dans Greenwich Village, des escaliers en fer rouge de SOHO, des sacs à main achetés dans les arrières boutiques de vendeurs chinois, du mémoriale de Ground zero, le Taureau de TriBeCa.

J’aime aussi New York pour son architecture. Certains édifices sont devenus comme des amis que je visite à chaque fois. Un de mes préférés étant le Flatiron building, qui comme son nom l’indique à la forme triangulaire d’un fer à repasser. J’aime à m’imaginer habitant un des appartements sur le coin de la 5e Avenue et de Broadway avec cette vue imprenable sur la ville. J’aime aussi admirer les deux tableaux de Chagall qui se dévoilent la nuit, dans les vitrines du Lincoln Center.

On peut passer des heures à se promener dans les rues de la grosse pomme, la tête dans les airs à rêver. On se surprend à faire des projets d’y habiter pour quelques mois. On espère croiser Carrie Bradshaw au bras de Mr Big ou Billy Joel qui se dirige vers le Madison Square Garden pour un autre spectacle enlevant.

J’adore admirer la classe des New-yorkaises qui déambulent avec leurs escarpins à talons vertigineux, qui s’engouffrent dans un des taxis jaunes les conduisant vers des rendez-vous branchés.

Une chose est certaine, si vous allez une fois à New York, vous y reviendrez.

Je m’étais dit:  je vais commencer à écrire sur mon nouveau blogue le 1er janvier.  Un blogue vierge  pour un début d’année et là je vais être disciplinée et écrire au moins une ligne par jour, bonne ou pas bonne, il faut s’exercer.

Puis hier soir j’ai commencé à utiliser la nouvelle interface, tellement plus conviviale et actuelle et je me suis dit pourquoi pas.

Y-a-t-il pire à suivre qu’une résolution pris le premier jour de l’an? Peut-être qu’en commençant dès le 16 décembre, cela me donnerait deux belles semaines d’entraînement.

Et puis, il y a aussi le fait que l’on ressent le besoin de prendre des résolutions quand l’année qui se termine a été mauvaise, mais moi je viens de vivre une des plus belles années de ma vie!

Pourquoi un nouveau blogue j’aurais pu continuer à la suite des 223 billets publiés depuis 2015 Sur le coin de la table? Au moins faire un chiffre rond à 225? J’ai envie de paraphraser un politicien canadien: parce que l’on est en 2018 dans quelques jours.

Aussi parce qu’en 2018 j’aurai 50 ans et c’est en quelque sorte mon premier cadeau de moi à moi. La vie passe tellement vite!

Puisque je suis en avance sur les résolutions, pourquoi ne pas aussi l’être sur les voeux: Lisez-moi, aimez-moi, partagez-moi, ajoutez-moi à vos favoris, abonnez-vous et suivez-moi sur les réseaux sociaux.

En attendant, je lève mon verre, un petit spritz italien…

À Bientôt

Josée